Serveur linux

Pourquoi choisir un système d’exploitation Linux pour les serveurs

Ces dernières années, le nombre de serveurs Internet et de centres de données dans le monde entier qui utilisent un système d’exploitation basé sur Linux a considérablement augmenté. Des entreprises renommées telles que Google, Facebook, Twitter ou Amazon ont un logiciel de serveur basé sur Linux. Le supercalculateur le plus puissant du monde fonctionne avec un système d’exploitation basé sur Linux. Et pourquoi ce boom de Linux sur les serveurs ? Vous trouverez ci-dessous les principales raisons :

Gratuit & Open Source. Le code avec lequel Linux est développé est ouvert, gratuit et accessible à tous. Ces caractéristiques permettent d’adapter n’importe quel système d’exploitation Linux pour répondre aux besoins d’un serveur particulier.

Stabilité et fiabilité. Les SE Linux se caractérisent par leur stabilité, grâce à des options telles que l’administration des configurations du système et des programmes, la gestion des processus ou la mise en œuvre de la sécurité. En outre, vous pouvez modifier un fichier de configuration du système ou des programmes et effectuer les changements sans avoir à redémarrer le serveur et il existe des mécanismes fiables de gestion des processus.

Sécurité. Linux est considéré comme le noyau le plus sûr, de sorte que les systèmes d’exploitation basés sur Linux sont sûrs et adaptés aux serveurs. Un serveur doit être capable d’accepter des requêtes de clients distants, il est donc toujours vulnérable car l’accès à ses ports peut être autorisé. Sous Linux, tout utilisateur ou programme doit avoir les autorisations appropriées pour accéder à une ressource ou exécuter un fichier. Dans le cas contraire, toute action non autorisée est toujours bloquée.

Flexibilité. Étant basé sur l’Open Source, le système d’exploitation Linux peut être ajusté pour s’adapter aux besoins du serveur, tels que l’exécution du démarrage du système, la gestion des services, l’ajout d’utilisateurs, la gestion des réseaux et des disques, l’installation de logiciels, la surveillance des performances…

Coût total de possession (TCO) et maintenance. Le coût total de possession et de maintenance d’un serveur Linux est inférieur à celui d’un serveur Windows, puisque le paiement des licences est évité. L’investissement en matériel, les coûts de maintenance, les services d’assistance système et les coûts administratifs sont considérablement réduits.